Aller au contenu


Le MotoGP 2007 au Mans, c’est fini! (MAJ)

Me voilà rentré d’un looong week-end avec des deux roues à n’en plus finir!
Une super expérience ce grand prix, ca change vraiment d’être sur place et de vivre toute l’ambiance autour de ce rendez-vous sur le circuit mythique du Mans…
Un petit compte-rendu s’impose, ca se passe dans la suite de cet article.

Jour 1: 18-05-07
Départ le vendredi matin, ma fazer 600 fin prête à avaler les 600 bornes qui nous séparent du Mans… On quitte Luxembourg avec un collègue de travail et ami, également fan de motos, il est 11h environ.
La route pour y aller n’est pas très compliquée, on prend l’autoroute sur presque tout le chemin: Troies – Orléans – Le Mans, ca nous permet de bien contourner Paris… Trop contourner peut-être ? :) Sur les 600 kms prévus au départ, ca nous a facilement rajouté une bonne centaine de kms qui n’en finissaient pas, sur des routes droites comme ce n’est pas permis… Les seuls passages « funs » étaient les ronds points :)
Arrivée au Mans, il est 18h environ, on dépose nos affaires dans un hôtel Mercure réservé via une connaissance de mon collègue, ce qui nous permet d’avoir un prix assez intéressant: le 1/3 du prix! Ceci dit, le prix de la chambre a pratiquement triplé à l’occasion de ce MotoGP (300 EUR la nuit!), donc on en revient au final à avoir la chambre au prix classique…
On cherche ensuite un bus pour nous conduire à l’arrêt le plus proche du circuit. Le plus proche ahem… après le dit arrêt, il nous a fallu marcher pendant encore 15 à 20 minutes pour rejoindre l’entrée!
Ce n’est pas grave, heureux d’être là, on rentre dans l’enceinte pour faire un premier tour tout le long du circuit, faire quelques photos des tribunes (nous avons pris le ticket pour la tribune Privilège, dans le tout premier virage après la ligne de départ), visite du village et des diverses activités autour de la piste. L’ambiance dans les campings est déjà à son comble: des motos partout, les barbecues allumés, des gens bourrés, des concours de rupteurs et de celui qui fera le plus de bruit sans son silencieux… Le bonheur 😉
On quitte le circuit vers 22h, pour rejoindre notre arrêt de bus, et accessoirement chercher à manger. Ah oui, parce que manger dans l’enceinte du circuit, c’est clairement du vol: 2.80 EUR pour une simple canette de coca, 6 EUR pour un petit cornet de pâtes, faut pas abuser :-/
De retour à notre arrêt de bus, on a pu constater l’excellence du transport public autour d’un tel évènement: aucun bus après 21h :( Un taxi nous ramènera à l’hôtel…

Jour 2: 19-05-07
Levés à 8h30, on décide cette fois de rejoindre le circuit avec l’une des deux motos… Le parking gardé est gigantesque!! Je n’ai jamais vu autant de motos de toute ma vie…
On assiste tranquilement aux essais libres, puis au qualifs des différentes catégories. Rossi partira 4ème dimanche.
Vers 16h, grâce à notre ticket pour la tribune privilège, nous avons le droit de passer de l’autre côté de la piste, de remonter quelque peu la piste de sortie des stands afin de jeter un coup d’oeil dans les différents box où les mécanos sont en train de désosser complètement les motos.
Pour le soir, les animations sont assez sympa: vers 18h, la scène utilisée pour les concerts du vendredi et du samedi sert de point de rencontre entre certains des pilotes et le public, qui pourra leur poser des questions au travers des animateurs. Ceux-ci arrivent sur scène: « Nous sommes désolés, ‘IL’ ne viendra pas ». Sans citer de nom, la foule est un peu déçue… Deux pilotes français en 125 ouvrent le bal. On y apprend notamment que leurs « petites » 125 montent à des vitesses d’environ 250km/h, leurs poids étant aux alentours de 80kg!
On décide de partir avant la fin (19h30) pour prendre place le long de la piste afin d’assister au show mécanique de 20h.
Au programme, des petits motards agés entre 10 et 15 ans, qui font des mini courses sur des parcours en slaloms, à deux.
Puis deux pilotes free-style avec quelques passages impressionants, mais l’essentiel de leurs acrobaties se déroulait assez loin de là où nous étions, ce qui fait qu’on n’a pas vu grand chose… Dommage.
Arrive enfin un quad de 1400 chevaux (!!), pour une petite démo de la puissance de l’engin. Armé d’une jolie turbine, le truc fait un bruit de fusée!
Cette journée ensoleilée du matin au soir (ah, les coups de soleil…) se termine avec un concert des Tambours du bronx. Intéressant comme style musical, mais je n’ai pas compris la nécessité d’avoir un chanteur :)

Jour 3: 20-05-07
Alors qu’il faisait extrêmement bon la veille, cette journée-ci s’annonce pluvieuse…
Arrivés vers 11h sur le circuit, on assiste d’abord au Grand Prix des 125. Toujours pas de pluie à l’horizon, mais le ciel devient menacant… Les 250cc arrivent ensuite sur la piste.
Puis le moment tant attendu: les MotoGP. Rossi sort des stands, ca crie déjà dans notre tribune! Toujours pas de décision de la direction du GP pour les pneumatiques à utiliser, la pluie n’est toujours pas là. Et puis vient le grand moment du départ: les 800cc se lancent à l’assaut de la première courbe, Rossi qui démarrait 4ème arrive déjà en seconde place, puis se retrouve premier l’espace de quelques tours.
Soudain, c’est le drame (j’adore cette expression des émissions TV à soi-disant suspense ;)): la pluie commence à innonder la piste… On commence déjà à distinguer les pilotes qui n’en ont cure, et on peut remarquer la remontée extraordinaire de Randy De Puniet de Kawa France, qui remonte un à un les pilotes, pour passer de la 10ème place à la 1ere! Et oui, « il s’est fait Rossi »! Un deuxième pilote Français, Sébastien Guintoli remonte lui aussi peu à peu pour se retrouver en seconde position! Je vous raconte pas l’hystérie du commentateur et du public: deux pilotes francais en tête de la course, c’est extraordinaire!
Et pendant ce temps, Rossi perd peu à peu du temps à chaque tour. Alors que le temps au tour pendant les qualifs était d’environ 1’34, celui-ci est passé à 1’49… On ne le sent pas très à l’aise sous la pluie, mieux vaut pour lui de rester à la 3eme place du podium plutot que de ne pas y être du tout.
Le second drame, ce sont les chutes des deux leaders français, Guintoli et De Puniet, à deux minutes d’intervalle, véritable déception pour le public alors qu’ils menaient si bien la course. Rossi finit 6ème au classement, et c’est Chris Vermeulen, l’australien de Suzuki qui remporte la victoire. Marco Melandri en Honda est second, tandis que le pilote Ducati, Casey Stoner, termine en 3ème position.
Au final, une excellente course, très intense, avec des moments impressionnants, notamment lors de la remontée de De Puniet, qui auront valu des applaudissements de la foule pour ces instants inoubliables.

Jour 4: 21-05-07
Départ de l’hôtel vers 9h, direction notre bonne vienne région du sud luxembourg…
Autoroute Le Mans – Paris, péage gratuit à Paris pour les motards, puis les nationales direction Reims, en empruntant les petites routes dans cette magnifique région.

Le mot de la fin serait: génial! Un excellent week-end, très bonne ambiance, des moments intenses, encore plus que de voir le GP à la TV. Ca nous aura permis de découvrir ce circuit mythique, sur place, et de se rendre un peu compte de la position des tribunes, pour la prochaine fois 😉

» le détail des résultats de la course

» la petite galerie photos

MAJ: ajout de trois petites vidéos, faites avec un appareil photo donc excusez la qualité 😉
le parking de motosle départ de la course MotoGPun quad à turbine de 1400ch

Posté dans Passions. Tags .

0 commentaire(s)

Quelques tags HTML sont acceptés

(obligatoire)

(obligatoire, mais ne sera pas diffusé)

ou faire un rétrolien depuis votre site.